https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=_x1UdpTXEV8

Demain la francophonie, par Dominique Wolton La diversité culturelle est l’enjeu politique majeur de la mondialisation. Si chacun veut bien participer à un monde ouvert, c’est à condition de conserver ses racines. Pas de mondialisation sans respect des identités, au premier rang desquelles les aires linguistiques qui traversent les continents, les pays riches et pauvres, du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest.

La francophonie avec 175 millions de francophones, 63 pays et 711 millions d’habitants constitue un acteur majeur de cette cohabitation pacifique à construire. Mais les Français n’en sont pas fiers, alors qu’il s’agit d’une fenêtre formidable ouverte sur le monde. Ni nostalgie, ni reste de l’Empire, elle est au contraire le moyen de parler de tout. Et d’agir.

La France est déjà multiculturelle avec les outre-mers et les enfants de l’immigration. Avec la francophonie, elle est de plain-pied dans la mondialisation et la diversité culturelle. Elle lui apporte une richesse humaine exceptionnelle. La francophonie, un vestige du passé ? Non, elle est la jeunesse et l’avenir. La solidarité et la diversité culturelle en actes. La possibilité de conjuguer autrement culture, économie, démocratie et société.

Éditeur : Flammarion

Parution : 2006

Ouvrage disponible sur : https://editions.flammarion.com/demai...

Site de Dominique Wolton : en construction

Musique de la vidéo : https://law-officiel.bandcamp.com/tra...

Images, son, montage : Delphine Ledos

0:00 : Introduction

0:06 : La francophonie, c'est quoi ?

0:39 : Les origines de la francophonie

1:04 : Les langues romanes dans le monde

1:29 : Le respect de la diversité culturelle

2:07 : Les Outre-mer dans la francophonie

2:36 : Fin de la vidéo

CET OUVRAGE A ETE CONÇU ET RÉALISÉ
DANS LE CADRE DU 50e ANNIVERSAIRE
DE L’ORGANISATION INTERNATIONALE
DE LA FRANCOPHONIE (OIF)

SOMMAIRE

AVANT-PROPOS .................................................. 13

UNITÉ I
LA FRANCOPHONIE INSTITUTIONNELLE
L’OIF EN CHIFFRES ........................................................... 18
L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA
FRANCOPHONIE ................................................................ 22
LISTE DES 88 ÉTATS ET GOUVERNEMENTS DE L’OIF ............. 27
OIF : LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE ET LES TROIS
INSTANCES CONSACRÉES PAR LA CHARTE DE LA
FRANCOPHONIE ................................................................ 28
50 ANS DE LA FRANCOPHONIE : LE VOYAGE DANS
L’HISTOIRE DE L’OIF ......................................................... 34
VIVRE ENSEMBLE : LE XVIIe SOMMET DE LA
FRANCOPHONIE À EREVAN ............................................... 45
L’ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE LA FRANCOPHONIE .. 57
L’AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE .......... 64
TV5MONDE : BIENVENUE EN FRANCOPHONIE !
(par Arnaud SEGRETAIN) .................................................... 68
L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DES MAIRES
FRANCOPHONES ............................................................... 74
L’UNIVERSITÉ SENGHOR ALEXANDRIE ............................. 78
L’UNION INTERNATIONALE DE LA PRESSE
FRANCOPHONE ................................................................. 83
L’ASSOCIATION FRANCOPHONE D’AMITIÉ ET DE LIAISON 86
DÉFENSE DE LA LANGUE FRANÇAISE (par Guillemette
MOUREN-VERRET) .............................................................. 91
LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA
FRANCOPHONIE .............................................................. 98
L’OBSERVATOIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE ................ 101
L’OBSERVATOIRE EUROPÉEN DU PLURILINGUISME
(par Astrid GUILLAUME et Christian TREMBLAY) ................ 104

UNITÉ II
LA FRANCOPHONIE ASSOCIATIVE
L’ÂME DE LA FRANCOPHONIE (par Jean-Marc DEFAYS) .... 116
LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES PROFESSEURS
DE FRANÇAIS (par Marc BOISSON) ................................... 123
LE FRANÇAIS EN PARTAGE DE LA DIVERSITÉ ET DE
L’ÉDUCATION PLURILINGUE ET PLURI-INTER-CULTURELLE
(par Cynthia EID) .............................................................. 128
DIALOGUE INTERGÉNÉRATIONNEL ET TRANSMISSION DU
MÉTIER, UNE PRIORITÉ DE LA FIPF (par Doina SPITA) ..... 136
L’AFEF, UNE HISTOIRE LIÉE À LA FRANCOPHONIE
(par Viviane YOUX) ........................................................... 141
LA COMMISSION DE L’EUROPE CENTRALE ET ORIENTALE :
PLUS LOIN, PLUS HAUT, PLUS FORT ! (par Jacqueline
OVEN) .............................................................................. 146
ALGÉRIE : LA SITUATION DU FRANÇAIS EN ALGÉRIE.
LA COORDINATION NATIONALE DES ENSEIGNANTS
DE FRANÇAIS D’ALGÉRIE DANS LA PROMOTION DE
LA LANGUE FRANÇAISE EN ALGÉRIE (par Fatiha
BOUSMAHA) ........................................................................... 153
MAROC : L’ASSOCIATION MAROCAINE DES ENSEIGNANTS
DE FRANÇAIS. LA PLACE DU FRANÇAIS DANS LE SYSTÈME
ÉDUCATIF MAROCAIN (par Driss LOUIZ) ............................. 162
SUISSE : L’ASSOCIATION SUISSE DES PROFESSEURS DE
FRANÇAIS. LA SITUATION DE L’ENSEIGNEMENT DU
FRANÇAIS EN SUISSE (par Valéry RION et Serge ERARD) .. 169
SUISSE : UN PROJET DANS LE CADRE DE LA
FRANCOPHONIE (par Valéry RION et Yves BORDET) .......... 181
LE PROJET DAXILOG (par Yves BORDET) ......................... 184
RUSSIE : 30 ANS AU SERVICE DE LA LANGUE FRANÇAISE
ET DE LA FRANCOPHONIE (par Jeanna AROUTIOUNOVA) . 188
DE L’INFLUENCE DE LA FRANCE EN FLANDRE
(par Raymond GEVAERT) ....................................................... 198
LA RENAISSANCE DE LA FRANCOPHONIE DANS LA
LOUISIANE (par Casey BLACK) ............................................. 210

UNITÉ III
LA LANGUE FRANÇAISE EST UN TRÉSOR
DES DONNÉES SUR LA LANGUE FRANÇAISE DANS
LE MONDE .................................................................... 217
DIVERSITÉ LINGUISTIQUE ............................................ 221
ÉCHANGES FRANCOPHONES (par Jean-Pierre CUQ) ....... 228
POLITIQUES D’AMÉNAGEMENT LINGUISTIQUE ............. 233
LA FRANCOPHONIE, UN ESPACE LINGUISTIQUE
CONTRASTE DONT L’AFRIQUE DEVIENT LE CENTRE
DE GRAVITÉ .................................................................. 237
LE DÉFI DE LA VARIÉTÉ : LE FRANÇAIS CRYPTÉ .......... 245
LES MUTATIONS DE LA LANGUE FRANÇAISE EN
AFRIQUE ....................................................................... 250
LE QUÉBEC, LE QUÉBÉCOIS ET LEUR HISTOIRE :
TOURS ET DÉTOURS EN FRANCOPHONIE (par Aline
GOHARD-RADENKOVIC) ..................................................... 256
LE QUÉBEC, LE QUÉBÉCOIS ET LEUR HISTOIRE : TOURS
ET DÉTOURS EN FRANCOPHONIE (suite) (par Aline
GOHARD-RADENKOVIC) ................................................... 265
LE FRANÇAIS AU CANADA : ÉTAT DES LIEUX ACTUELS
(par Jacques LECLERC et Steeve MERCIER) ....................... 275
LE FRANÇAIS AU CANADA : ÉTAT DES LIEUX ACTUELS
(suite) (par Jacques LECLERC et Steeve
MERCIER) ........................................................................ 284
QUELQUES MOTS SUR LES BELGICISMES ET LES
HELVÉTISMES (par Jeanna AROUTIOUNOVA) ................... 294
LES LITTÉRATURES FRANCOPHONES, DES CRÉATIONS DE
PLUS EN PLUS PROTÉIFORMES (par David KRASOVEC) ... 304
LA FRANCOPHONIE EN CHANSONS (par Jeanna
AROUTIOUNOVA) .............................................................. 322
LA FRANCOPHONIE AUTOUR DU ROCK (par Stéphane
SEMENOV) ....................................................................... 333

UNITÉ IV
FRANCOPHONIE ET RUSSOPHONIE
QU’EST-CE QUE LA FRANCOPHONIE ? (par Axel
MAUGEY) ....................................................................... 342
LA FRANCOPHONIE ET LA PRÉSENCE FRANÇAISE EN
RUSSIE .......................................................................... 348
LA RUSSOPHONIE COMME OBJET DE RECHERCHES
FRANCOPHONES (par Stéphane SEMENOV) .................... 365
FRANCOPHONIE-RUSSOPHONIE : UNE CAUSE COMMUNE
(par Dimitri de KOCHKO) ................................................. 372
RUSSOPHONIE ET RUSSOPHOBIE (par Dimitri de
KOCHKO) ....................................................................... 377
RUSSOPHONIE ET FRANCOPHONIE EN OTAGE
(par Dimitri de KOCHKO) .................................................... 381


ANNEXES
I. CITATIONS SUR LA LANGUE FRANÇAISE ................... 388
II. LISTE DES SIGLES DES ORGANISATIONS
FRANCOPHONES ........................................................... 401
III. TESTEZ VOS CONNAISSANCES ! .............................. 406
IV. DISCUSSION AUTOUR DU SUJET ............................ 419
V. PRÉPARONS UN PROJET FRANCOPHONE
ENSEMBLE .................................................................... 422

BIBLIOGRAPHIE ........................................ 425

SITOGRAPHIE ............................................ 429

ИНФОРМАЦИЯ ОБ АВТОРАХ ....................... 433

 

AVANT-PROPOS

Le mot « francophonie » a été inventé, en 1880, par le géographe Onésime Reclus. La francophonie prend ses racines dans les pays d’Europe dont le français est la langue mater-
nelle : France, Belgique (Wallonie, Bruxelles et les francophones de Flandre), Luxembourg, Suisse romande et Val d’Aoste. La première forme d’expansion internationale est opérée par les
grands navigateurs partis à la découverte du monde. Elle touche les provinces du Canada, l’Acadie, la Louisiane et Haïti. Ensuite, par la colonisation, la francophonie gagne l’Afrique du
Nord et subsaharienne, l’Océan Indien, le Proche et l’Extrême-Orient.

Aujourd’hui, le terme FRANCOPHONIE est polyvalent.

À l’occasion du 50e  anniversaire de l’OIF nous allons essayer de découvrir les facettes différentes de la riche palette des nuances de ce phénomène en voyageant avec nos apprenants
et nos collègues à travers les chemins de l’univers de la FRANCOPHONIE.

Dans cet ouvrage nous n’avons abordé que quatre thèmes pour nous rapprocher de son noyau. Ils sont reflétés dans les titres :

UNITÉ I : LA FRANCOPHONIE INSTITUTIONNELLE

UNITÉ II : LA FRANCOPHONIE ASSOCIATIVE

UNITÉ III : LA LANGUE FRANÇAISE EST UN TRÉSOR

UNITÉ IV : FRANCOPHONIE ET RUSSOPHONIE

La Francophonie c'est avant tout un fort dispositif institutionnel voué à promouvoir le français et à mettre en œuvre une coopération éducative, culturelle, économique et politique,
au sein des États et gouvernements de l'Organisation internationale de la Francophonie regroupant tous les pays qui comptent le français comme langue commune. Сette idée est déve-
loppée dans les UNITÉS I et II.

La Francophonie, c'est aussi un vrai trésor de notre planète, car ce sont les 300 millions de personnes qui partagent le français comme langue commune. Le français est la 2e langue la plus apprise comme langue étrangère dans le monde, avec près de 130 millions d’élèves et 900 000 professeurs de français. C’est aussi la 2e langue d’information internationale dans les médias, la 3e  langue du monde des affaires et la 4e langue d’Internet, la 5e  langue la plus parlée sur la planète, et la seule, avec l’anglais, à l’être
sur les cinq continents. Les aspects différents de la langue française et de la culture francophone sont présentés dans l’UNITÉ III ainsi que dans les Annexes.

Il reste aux Russes, aux russophones et aux russophiles de comprendre les liens importants entre la culture de Russie et le monde francophone et pour pouvoir aider tous les franco-
phones et russophones à plonger dans ce genre de réflexions, nous avons préparé l’UNITÉ IV.

La Francophonie est une énigme captivante qui nous invite à nous former, à nous perfectionner et finalement à nous apprendre à savoir partager.
N’hésitez pas à nous rejoindre dans cette grande et émouvante découverte !

Bienvenue à toutes et à tous !

BON VOYAGE !!!

https://www.youtube.com/watch?v=1sw8zxkb2ag

André Bercoff et Céline Alonzo - La culture dans tous ses états spéciale francophonie à l'occasion de la 26ème édition de la semaine de la langue française et de la francophonie (du 13 au 21 mars).

👥 Les invités du jour :

▪️ Ilyes Zouari président et co-fondateur du centre d'étude et de réflexion sur le monde francophone.

▪️ Bernard Cerquiglini, professeur émérite de linguistique à Paris 7, conseiller scientifique du Petit Larousse, président du conseil scientifique du Dictionnaire des Francophones, disponible dès le 16 mars via une application.

▪️ Caroline Rauzy, présidente de la Fédération France Québec Francophonie.

En Louisiane, où l'usage du français s'est perdu avec le temps, les habitants souhaitent renouer avec cette langue inhérente à leur histoire. Pour la semaine de la francophonie, Europe 1 s'est rendue dans cet État du sud des États-Unis où fleurissent des écoles d'immersion en français et même une chaine de télévision.

Aux États-Unis aussi, on parle français. En Louisiane, petit État au sud-est du pays, notre langue est pratiquée depuis des siècles, et l'État est même membre "observateur" de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis 2018. À l'occasion de la semaine de la francophonie, pour les Carnets du monde, Europe 1 s'est rendue au bord du golfe du Mexique où, après une période difficile, le français séduit de plus en plus d'adeptes.

Une histoire vieille de plus de trois siècles

Pour mieux comprendre le rapport de la Louisiane à la langue française, un petit bond dans le temps s'impose. Retour en 1682, date à laquelle l'explorateur Cavelier de la Salle prend possession de la Louisiane au nom de Louis XIV, d'où le nom donné à l'État. La francophonie s'implante alors dans cette partie de l'Amérique. Le territoire fera ensuite partie de la Nouvelle-France, qui s'étend depuis le Canada, au nord, jusqu'au Mississippi, au sud, sur une bonne partie des États-Unis d'aujourd'hui.

Finalement, faute de pouvoir gérer un territoire si vaste et si éloigné de l'Europe, la France cède ses territoires américains. La Louisiane devient espagnole en 1762, puis redevient française en 1800, avant d'être définitivement vendue aux États-Unis en 1803.

Écoles d'immersion, et chaîne de télévision en français

Malgré ces va-et-vient, les Louisianais sont restés attachés au français qui a été nourri par l'immigration française venue d'Europe, du Canada (les Acadiens, ou Cajun) et des Antilles (les Créoles). Un problème pour les États-Unis qui souhaitent que l'ensemble de sa population parle exclusivement anglais, et qui n'hésitent pas, par la loi de 1921, à interdire l'enseignement en français dans les écoles de Louisiane. Au milieu du XXe siècle, la Louisiane comptait un million de francophones, un chiffre tombé à 100.000 dans les années 1980. Aujourd’hui, ils seraient environ 250.000.

En effet, les Louisianais rattrapent le temps perdu : des écoles d'immersion, en français, ont été créées pour accueillir des élèves de la primaire à la terminale, et une chaîne de télévision en français a même été créée : Télé-Louisiane.

"Ce n’était pas facile d’impliquer la langue française dans la vie de tous les jours", explique Drake Leblanc, l'un des co-fondateurs de Télé-Louisiane, au micro d'Europe 1. "Maintenant on a Télé-Louisiane. On devient comme une bibliothèque de toutes les ressources, les créatifs, les médias… C’est pour notre but de la culture francophone, ici, en Louisiane."

Les 26 écoles d'immersion de Louisiane permettent aussi d'entretenir ce lien avec la langue française, dès le plus jeune âge. "On fait tous les sujets, sauf l’anglais, en français : histoire, science, maths, français... C’est tout en français. On étudie l’histoire de la Louisiane. Et j’aime ça, beaucoup", raconte Toshan DeLong, 12 ans. Hors de l'école, Télé-Louisiane prend le relais en permettant aux enfants de rester immergés dans la culture francophone grâce à des dessins animés et des programmes éducatifs.

Les Louisianais francophones ne "lâchent pas la patate"

Teinté d'un accent très anglais, le français de Louisiane diffère quelque peu du français de France. Comme c'est le cas dans la plupart des régions de France, mais aussi au Canada, la langue a évolué en fonction de diverses influences. Les "r" y sont roulés, et les Louisianais ont leur propres expressions. Ainsi, "ici", se dit "icitte", "maintenant" se dit "assteur", les "ouaouarons" désignent les grenouilles, les "maringouins", les moustiques.

Si quelqu'un vous dit "ne pas lâcher la patate", cela signifie que vous devez tenir bon. Et si l'on vous conseille de "laisser les bons temps rouler", sachez que l'on vous enjoint à profiter de l'instant présent.

Pour en savoir plus

CHRONIQUE - La France, en renonçant au prestige de sa langue face à l’omniprésence de la langue anglaise, risque d’oublier qu’elle incarne pour notre époque un pôle de résistance à ce qu’on appelait autrefois l’impérialisme américain.

Par Mathieu Bock-Côté

Publié , Mis à jour

Chaque année, à la date du 20 mars, la Journée internationale de la Francophonie est célébrée dans le monde entier, dans les pays francophones mais aussi dans ceux où la langue française est moins répandue.

Cette date fait référence à la naissance, le 20 mars 1970 à Niamey (Niger), de l’Agence de coopération culturelle et technique, qui allait devenir l’Organisation internationale de la Francophonie.

Cette année, cette journée s’inscrit sous le thème « Femmes francophones, Femmes résilientes », en hommage à toutes les femmes des 88 États et gouvernements de la Francophonie, qui se battent au quotidien, en particulier pendant cette crise sanitaire sans précédent.

Au programme notamment :

  • 11 h 00 (heure de Paris), Louise Mushikiwabo remettra le Prix des Cinq Continents à la lauréate 2020,
    Madame Béata Umubyeyi Mairesse, pour son roman « Tous tes enfants dispersés » ainsi que la mention
    spéciale à Paul Kawczak pour son roman « Ténèbre ».
  • 14 h 30 (heure de Paris), programmation spéciale de l’émission la « Francophonie, le direct », autour
    de la thématique « Femmes francophones, Femmes résilientes ». L’événement est modéré par la
    journaliste Kareen Guiock, avec la participation de la Secrétaire générale de la Francophonie, Madame
    Louise Mushikiwabo, et ponctué d’interventions de personnalités et d’artistes variés.

page Facebook de l’OIF

Haut